Réaliser un podcast : le matériel

Résolu à réaliser le podcast Comme en passant, dans un format d’émission audio, j’ai commencé par lire les tutos et articles du site PodShows. Si vous voulez réaliser un podcast (enregistrer quelque chose et le diffuser), je vous conseille la lecture de ces articles.

Dans cet article, je vous présente le matériel que j’utilise pour fabriquer chaque épisode. En discutant avec d’autres podcasteurs, je me rends compte que c’est un matériel standard, voire confortable.

En intérieur

Microphone Blue Yeti
Microphone Blue Yeti

L’option casque-micro

Pour les premiers épisodes de Comme en passant, j’utilisais le micro intégré à mon casque. Il s’agissait d’un casque de gamer, un Kave de la marque Roccat. Il existe des casques plus adaptés à l’enregistrement d’un podcast, mais les casques me tiennent chaud, ça me compresse les oreilles, donc je ne trouve pas ça très confortable pour enregistrer une heure ou deux. Je n’ai pas réussi à obtenir un son de qualité avec ce Kave de Roccat et plutôt que de changer de casque, j’ai opté pour un « vrai micro ». Cela dit, un Sennheiser aurait sans doute fait l’affaire (ça aurait coûté tout aussi cher que mon micro cependant).

L’option débrouille

Vous pourrez toujours commencer avec les moyens du bord, mais l’expérience me permet de vous dire que le micro d’une webcam (la mienne est une Logitech qui enregistre en HD 1080p) n’est hélas pas suffisant. Si vous souhaitez une qualité de son « pour faire comme les grands », il va falloir se pencher sur un type de matériel différent, adapté à la captation sonore.

Tout dépend de votre usage. Allez-vous faire un podcast de temps en temps ? Enregistrer une conversation Skype (du coup, besoin d’un casque-micro plutôt) avec des potes ? N’oubliez pas qu’il y a des micros utilisés en entreprise pour faire des réunions à distance ne coûtant pas plus de 20 euros et qui ont une qualité suffisante.

Se faire un avis

Vous voulez voir entendre la différence ? Ecoutez mon premier épisode, enregistré avec mon casque-micro, puis mon dernier épisode enregistré avec un Blue Yeti et un Zoom H1. Je vous explique tout ce que sais dans cet article.

Enregistrement « en studio » avec le Blue Yeti

Désormais, le micro sur lequel je capte ma voix est un Blue Yeti. Il coûte environ 140 euros. La marque Blue propose plusieurs micros, et vous pouvez vous contenter d’un Blue Microphones Snowball iCE, moins cher (60 euros). Le Yeti est assez lourd, donc je ne le transporte jamais. Il reste branché à mon ordinateur. Je n’ai pas acheté tout de suite d’accessoire pour ce micro (anti-pop, perche, etc.), car la marque Blue est assez chère. Il a le look d’un micro professionnel (le look coco) et c’est amplement suffisant pour faire un podcast. Je l’utilise depuis plus d’un an et j’en suis très content, c’est du bon matos, jamais eu de problème. Je me suis fait d’ailleurs un petit cadeau : l’anti-pop officiel de Blue (85 euros, attention ça pique, y a des anti-pop à 10 euros).

Le Blue Yeti propose quatre modes d’enregistrement, dont un dédié justement au podcast. Un des modes est quant à lui dédié à la discussion à deux, en face à face. Le micro est livré avec un mode d’emploi simple, pas besoin d’installer de pilote : tu le branches en USB et ça marche !

Veillez à bien le sélectionner dans les préférences son de Windows ou de vos logiciels d’enregistrement (par défaut, il ne sera pas forcément sélectionné même une fois branché).

En extérieur

Utiliser son smartphone

Jusqu’ici, lorsque je voulais enregistrer en extérieur ou chez quelqu’un, je me servais de mon smartphone (un Nexus 5, puis un Nexus 5X). Ce n’est pas si mal ! A condition de bien le placer et de parler suffisamment fort. Pour une conversation, ce n’est pas très pratique, mais j’aurais pu me contenter de cette solution, tout en assumant le côté « amateur » de l’enregistrement. La limite de l’utilisation du smartphone (avec une appli pour enregistrer à la manière d’un dictaphone), c’était plutôt les sons de l’environnement (un chat qui passe, les voitures, etc.) qui donnaient une bouillie pas très agréable.

Là encore, c’est un choix à faire. Faites des tests avec votre smartphone (mon récent Oneplus 3T donne de bons résultats) dans la rue, dans un métro, ou avec un pote et vous verrez bien ce que ça donne.

Laissez-vous séduire par le Zoom H1 !

Microphone Zoom H1
Microphone Zoom H1 avec sa petite housse

J’ai très récemment acheté un microphone pour enregistrer en extérieur. J’ai choisi un Zoom H1. Certains vous recommanderont un Zoom H2, mais celui-ci est plus cher. J’ai trouvé le H1 dans les 90 euros, alors qu’un H2 coûte plutôt 144 euros. J’en ai profité pour prendre un kit d’accessoires à 20 euros comprenant notamment un pied pour maintenir le micro et une bonnette anti-vent. Ayant testé le H1 dans la rue sans l’anti-vent (je crois qu’on dit aussi anti-pop), je pense que c’est nécessaire (le vent m’a vraiment pété l’enregistrement).

Avec une petite carte mémoire de 32 Go, cela représente un paquet d’heures d’enregistrement.

Vous pouvez écouter directement ce que vous enregistrez (avec un casque ou avec le haut-parleur intégré), choisir entre deux formats de fichiers son (dont mp3), puis récupérer les fichiers en branchant le micro à votre ordinateur avec un câble USB fourni avec ce petit bijou. Je l’utilise depuis bientôt un an et, tout comme pour le Yeti, je ne regrette pas mon achat : c’est du bon matos ! Je ne saurais pas vous dire la différence de son entre le Yeti et le H1. J’en perçois une, mais n’étant pas un expert, je ne peux juger si c’est mieux ou moins bien. A titre personnel, j’aurais tendance à vous conseiller de n’acheter que celui-ci si vous voulez en choisir un des deux.

Autres choses…

J’utilise uniquement mon ordinateur de bureau pour l’instant. Je ne vois pas encore l’intérêt d’une table de mixage et autre dispositif puisque j’enregistre tout seul… Je reviendrai dans un autre article sur les logiciels utilisés.

J’espère que ce petit article peut vous dépanner ou vous aider à comprendre comment faire un podcast. Avouez que ce n’est pas trop compliqué !

  • Avez-vous besoin d’un article sur les logiciels utilisés ?
  • Cet article a-t-il répondu à vos questions ?

A bientôt.

Share your thoughts