Le Bal de Sceaux

Dans l’épisode 1 de Comme en passant, je présente Le Bal de Sceaux, écrit par Honoré de Balzac. Texte court et très bien construit, c’est une lecture à la fois accessible et dont il y a beaucoup à dire.

Comme tout classique de la littérature française, vous le trouverez très facilement, sur Amazon par exemple, à bas prix. Dans la Comédie humaine, Balzac classe ce texte dans les Études de mœurs, précisément dans les Scènes de la vie privée.

Effectivement, il s’agit bien d’affaires de famille dont on est le témoin, mais pas comme un voyeur regardant à travers le trou de la serrure. Dans ces scènes qui peuvent paraître légères ou en écoutant l’héroïne, on pourrait en rester à une interprétation socio-historique. Je veux dire, on pourrait simplement penser « A cette époque, c’était comme ça » ou « L’héroïne représente la femme moderne ». Mais il ne s’agit pas que, pour nous, d’un voyage dans le temps, même si cela est délicieux à lire.

Balzac, notamment dans Le Bal de Sceaux, parle beaucoup de la noblesse. Il s’en moque ou plutôt il en moque certaines caractéristiques. Mais il en vante aussi d’autres : la noblesse de l’esprit, la grandeur du cœur.

Share your thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.