I am Sun Mu

Après ma recommandation d’hier, continuons nos découvertes du catalogue Netflix avec un second documentaire. Cette fois-ci, il s’agit d’un peintre coréen. Sun Mu a fuit la dictature nord-coréenne pour s’installer en Corée du Sud après un périple à travers la Chine et le Laos. Son style est un genre de parodie de la propagande de la dictature nord-coréenne. Et comme vous allez le voir, il n’est pas le bienvenu en Chine.

Quel artiste est Sun Mu ?

Le documentaire montre le parcours de Sun Mu. Le peintre raconte son histoire, mais explique aussi et surtout son oeuvre, à visage caché, puisque son identité est gardée secrète. Son nom même est un pseudonyme, car sa famille vit encore en Corée du Nord. Le réalisateur s’attarde plus sur la vie de l’artiste que sur son travail (au sens de la fabrication), mais on a quand même l’occasion de voir plusieurs œuvres et d’apprécier un style très propre, très cohérent. Je ne suis pas un adepte du travail artistique à message, mais ici, l’artiste même s’exprime tout en sobriété. Et, à écouter le récit de son exil, on comprend bien pourquoi, comme il le dit lui-même, la dictature nord-coréenne est sa première source d’inspiration.

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.